empattement


empattement

empattement [ ɑ̃patmɑ̃ ] n. m.
• 1499; de empatter
1Archit. Maçonnerie en saillie à la base d'un mur. Griffe à la base d'une colonne.
(1930) Typogr. Trait horizontal plus ou moins épais au pied et à la tête d'un jambage. Les empattements du N.
2(XIXe) Techn. Pied, base, partie plus large. (1873) Autom. Distance séparant les essieux d'une voiture.
⊗ HOM. poss. Empâtement.

empattement nom masculin Base élargie d'un tronc d'arbre ou d'un rameau. Distance séparant les axes des essieux extrêmes d'un véhicule. Maçonnerie formant saillie à la base d'un mur. Griffe d'une base de colonne. Longueur de l'ensemble du train d'essieux d'un véhicule ferroviaire, mesurée entre les axes des essieux extrêmes. Forme significative située à la base et en haut des parties verticales ou obliques des caractères d'imprimerie. Base d'un meuble, quand elle est plus large que le corps. ● empattement (expressions) nom masculin Empattement rigide, longueur de l'ensemble du train des essieux d'un véhicule ferroviaire dont les essieux restent parallèles en toutes circonstances. ● empattement (homonymes) nom masculin empâtement nom masculin

empattement
n. m.
d1./d CONSTR Massif de maçonnerie qui sert de pied, de base à un mur.
d2./d BOT Base d'un tronc ou d'une branche d'arbre.
d3./d TECH Distance entre les essieux extrêmes d'un véhicule.

⇒EMPAT(T)EMENT, (EMPATEMENT, EMPATTEMENT)subst. masc.
A.— Ce qui sert de patte, de pied, de base à quelque chose.
1. Base élargie d'une pièce.
a) ARBORIC. Base épaisse du tronc ou de la branche. Un fromager énorme, au monstrueux empattement, que l'on contourne; de dessous le tronc, jaillit une source (GIDE, Voy. Congo, 1927, p. 691). Le point d'attache du rameau sur la sous-mère est l'empattement (BOULAY, Arboric. et prod. fruit., 1961, p. 49). Le sarment s'articule sur le bois de l'année précédente par un empattement (LEVADOUX, Vigne, 1961, p. 13).
b) ARCHIT. Maçonnerie en saillie à la base d'un mur. Il est toujours bon de donner un assez fort empatement à la partie inférieure des fondations (VIOLET-LE-DUC, Archit., 1872, p. 22).
Dans l'archit. romane. Griffe à la base d'une colonne Synon. bases appendiculées (d'apr. BACH.-DEZ. 1882 et VOGÜÉ-NEUFVILLE 1971).
c) P. anal., TYPOGR. Trait plus ou moins épais aux extrémités d'un jambage. P. ext. Plein. Empattements de la lettre; empattements obliques à la base des jambages. Il s'agit d'un type dont les caractéristiques essentielles sont : uniformité de graisse, absence d'empattement (Civilis. écr., 1939, p. 615) :
Ils ont mieux compris l'importance pour leurs travaux des notions de graisse, d'empattement et de mise en pages, de l'effet esthétique obtenu, en dehors de toute décoration, par le simple jeu des caractères.
L'Hist. et ses méthodes, 1961, p. 593.
2. Pièces juxtaposées servant de pied à une grue (cf. Ac. 1798-1932).
B.— TECHNOL., mod. Largeur occupée par la base d'une pièce de machine ou d'un objet quelconque. Empattement d'un talus; empattement d'un rail, d'un coussinet; machines à empattement rigide.
Spéc., AUTOMOB. L'empattement (distance entre l'essieu avant et l'essieu arrière) (CHAPELAIN, Techn. automob., 1956, p. 20).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1762-1835 avec un seul t : empatement. Ds Ac. 1878 et 1932 avec 2 t. Étymol. et Hist. 1. 1499 « ce qui sert de pied à quelque chose pour le soutenir » (Registres des délibérations du bureau de la ville de Paris, I, 5, ds QUEM. Fichier); 1676 (FÉLIBIEN : On appelle l'Empatement d'une muraille ou les fondemens d'un mur, la partie la plus basse, & qui doit estre large à proportion de l'espaisseur & hauteur qu'on veut donner à la muraille, ou edifice); 2. 1812 « base élargie d'un tronc d'arbre ou d'une branche » (MOZIN); 3. 1873 automob. empattement (Dict. technologique fr.-all.-angl., 337 ds QUEM. Fichier). Dér. du rad. de empatter; suff. -(e)ment1. Fréq. abs. littér. Empattement : 5. Bbg. Archit. 1972, p. 72. — BALL (R. V.). Nouv. dat. pour le vocab. de l'automob. Fr. mod. 1974, t. 42, p. 253. — MARSAUD (M.). L'Impr. des timbres-poste. Banque Mots. 1974, n° 8, p. 201. — QUEM. 2e s. t. 4 1972.

empattement [ɑ̃patmɑ̃] n. m.
ÉTYM. 1499; de empatter.
1 Archit. Maçonnerie en saillie à la base d'un mur.(Archit. romane). Griffe à la base d'une colonne.
Arbor. Base épaisse (du tronc, d'une branche).
0 Un fromager énorme, au monstrueux empattement, que l'on contourne; de dessous le tronc, jaillit une source.
Gide, Voyage au Congo, in Souvenirs, Pl., p. 691.
(1930). Typogr. Trait horizontal plus ou moins épais au pied et à la tête d'un jambage.Par ext. Plein. || Empattements d'une lettre. || Empattements obliques.
2 (XIXe). Techn. Pied, base, partie plus large. || Empattement d'un rail. || Machines à empattement rigide.
Spécialt. Pièce de bois servant à soutenir une grue à sa base.(1873). Distance séparant les essieux d'une voiture (automobile). || Cette voiture a un empattement insuffisant.
3 Mar. Joint servant à unir les torons de deux cordages.
REM. Ne pas confondre avec le paronyme empâtement [ɑ̃patmɑ̃].

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Empattement — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Empattement », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Le terme empattement est employé dans… …   Wikipédia en Français

  • empattement — važiuoklės bazė statusas T sritis Gynyba apibrėžtis Atstumas tarp dviejų iš eilės ratų centrų. Jeigu transporto priemonė turi daugiau kaip dvi ašis, šis atstumas yra nurodomas nuoseklia tvarka nuo priekinio iki užpakalinio rato. atitikmenys: angl …   NATO terminų aiškinamasis žodynas

  • EMPATTEMENT — n. m. T. d’Arts Ce qui sert de patte, de pied à quelque chose. Il se dit spécialement des Pièces de bois qui servent de base à une grue. En termes d’Architecture, il signifie épaisseur de maçonnerie qui sert de pied à un mur …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Empattement (Typographie) — Pour les articles homonymes, voir Empattement. Police sans serif (caractères à bâton) ici Helvetica …   Wikipédia en Français

  • Empattement (Véhicule) — Pour les articles homonymes, voir Empattement. L empattement est la distance entre l essieu avant et l essieu arrière d un véhicule, plus précisément la distance entre le moyeu de roue avant et le moyeu de roue arrière. C est une dimension… …   Wikipédia en Français

  • Empattement (vehicule) — Empattement (véhicule) Pour les articles homonymes, voir Empattement. L empattement est la distance entre l essieu avant et l essieu arrière d un véhicule, plus précisément la distance entre le moyeu de roue avant et le moyeu de roue arrière. C… …   Wikipédia en Français

  • Empattement rigide — ● Empattement rigide longueur de l ensemble du train des essieux d un véhicule ferroviaire dont les essieux restent parallèles en toutes circonstances …   Encyclopédie Universelle

  • Empattement (typographie) — Pour les articles homonymes, voir Empattement. Police sans serif (caractères à bâton) ici Helvetica Police serif (caract …   Wikipédia en Français

  • Empattement (véhicule) — Pour les articles homonymes, voir Empattement. L empattement est la distance entre l essieu avant et l essieu arrière d un véhicule, plus précisément la dista …   Wikipédia en Français

  • Sans-serif — Empattement (typographie) Pour les articles homonymes, voir Empattement. Police sans serif (caractères à bâton) ici Helvetica …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.